Projects

UP & Projects

KANNER_UP

Pendant une période de six ans (2019 – 2025), le projet pilote KANNER_UP soutient la mise en place du « Paysage éducatif Esch ».

Dans un paysage éducatif, l'enfant est au centre des préoccupations. Tous les acteurs scolaires et extrascolaires, le milieu social de l’enfant ainsi que les parents collaborent et constituent un réseau pour soutenir l’enfant dans son processus d’apprentissage. Un paysage éducatif qui fonctionne est donc toujours aussi synonyme d’intégration et de proximité citoyenne dans la ville où il se construit.

Avec KANNER_UP, nous voulons réagir d’une manière ciblée aux changements et défis de la Ville d’Esch ; nous voulons enrichir la biographie des enfants et stimuler la perméabilité du système éducatif – pour une équité des chances réellement pratiquée.

En tant que fondation indépendante et opérationnelle, nous construisons des ponts – de la société civile vers les lieux d'apprentissage formels et non formels et vice-versa. Ainsi nous renforçons la coopération et l'échange d'expériences entre tous les acteurs de l'éducation.

Veuillez trouver une présentation détaillée du projet dans la brochure KANNER_UP MÉI WÉI SCHOUL.

Kannerkascht+

Mettre en commun nos ressources pour une meilleure qualité d’encadrement de nos enfants!

La ville d’Esch-sur-Alzette et UP ont lancé le projet Kannerkascht+.

Afin de réduire au plus vite le nombre d’enfants de la ville d’Esch en attente d’une place dans une de leurs Maisons Relais, la ville d’Esch veut proposer des repas équilibrés, locaux, Fairtrade et si possible bio aux jeunes Eschois.

UP propose d’organiser l’encadrement éducatif les mardis et jeudis après-midi. Pour ce faire, des acteurs éducatifs extrascolaires de tous bords sont réunis et se mettent en réseau.

L’objectif étant de coordonner les offres extrascolaires existantes et de proposer une offre concertée d’initiatives et d’actions pour un encadrement de qualité qui favorise l’éclosion du potentiel des enfants. C’est le début d’un paysage éducatif fonctionnant selon le proverbe africain: « Il faut tout un village pour éduquer un enfant ». Le projet est en route depuis janvier 2019.