Le travail de UP en temps de confinement

Chronique d’un LOCKDOWN annoncé

Lundi 16 mars 8:30
Nous accueillons notre nouvelle collaboratrice Silke, tout juste débarquée de Hambourg, pimpante et
pleine d’énergie, impatiente de démarrer dans une nouvelle équipe et d’affronter un nouveau défi.
Accolades - déjà à distance - mots de bienvenue, succincts : il n’y a pas de temps à perdre car l’ombre du
COVID-19 et d’un confinement certain plane dans l’air.
Annulées jusqu’à Pâques et jusqu’à nouvel ordre toutes les formations, réunions et ateliers planifiés de
la Fondation. Que faire ? Peaufiner nos concepts et nos projets ou se lancer dans l’action et faire preuve
de solidarité à notre façon ?

Sans tarder, nous décidons de mettre la main à la pâte et d’instaurer un
BLOG. Une plate-forme d’expression qui propose des activités de nos partenaires et invités ainsi que des
réflexions gravitant autour de l’éducation pour les mettre directement à la disposition des foyers.
Nous prenons contact avec Sid Mysore d’EDUTEC et l’affaire est conclue en un clin d’œil: ensemble,
nous mettons en place le BLOG "Bildung eemol anescht" : EDUTEC est responsable du support
informatique, UP_FOUNDATION livre le contenu.

 

Mardi 17 mars 8:30
Les six collaboratrices de la Fondation sont réunies : Alexandra Castermans et Marie Lempicki, les
coordinatrices de notre réseau des partenaires éducatifs, Céline Depoorter, notre jeune stagiaire, Sophie
Lammar, Silke Adams et Liz Kremer qui travaillent à temps complet sur les projets de la Fondation.

Nous nous mettons d’accord sur le concept du BLOG, répartissons les responsabilités, tournons les
premiers films et invitons comme premier partenaire Marcel, musicien, pour étoffer notre idée de rester
en contact, de garder les liens et de créer des résonances en cette période de pré-distanciation sociale.

 

Mercredi 18 mars
C’est notre dernier jour à trois à la Fondation : nous travaillons avec assiduité sur le contenu du BLOG,
bouclons nos projets en cours et troquons les clés de la Fondation contre nos claviers.
En récupérant nos voitures, garées au parking de la place du Brill à Esch, nous sommes interpellées par
la foule accumulée sur la place aménagée, occupant le gazon et les bancs, riant et discutant. Et nous
pressentons que le confinement qui s’annonce sera dur pour les familles à l’étroit dans des logements
exigus. Comment garder le contact avec ces familles, seront-elles les grandes perdantes de cette époque
incertaine et quand seront-elles à bout de souffle?

 

Jeudi 19 mars 17:00

Le BLOG est en ligne ! [Cliquez-ici]

 

Lundi 23 mars

Le Luxembourg est confiné !

La vie continue bien que différemment !

Depuis le 23 mars, les jours se suivent mais ne se ressemblent pas.
Entre télétravail et visioconférences, les travaux avancent. Tout d'abord la coordination du BLOG, le
contact avec les partenaires et les invités qui s’y côtoient, l’attention portée à nos projets en cours et à leur reprise après le confinement, les relations avec les fondations éducatives et les experts à l’étranger, ont occupé nos jours.
Mais au bout de deux semaines, nous avons commencé à réfléchir sur le déconfinement et le rôle de la
Fondation à endosser.

Nous porterons une attention particulière aux laissés pour compte du confinement, à savoir aux familles, aux enfants et aux jeunes qui n’ont pas eu la chance de profiter
pleinement du homeschooling et qui risquent de décrocher à la reprise de l’école.

Le coronavirus a un effet loupe sur toutes les inégalités et on estime à 15% le chiffre des enfants dont les traces ont été perdues depuis la fermeture des écoles. Un chiffre angoissant qui touche les plus faibles de notre système et c’est pour ces derniers que nous nous mobilisons et travaillons sur le concept de la construction du commun et d’une pédagogie de l'entraide.

Restez en contact pour connaître la suite!